zoom sur Manager vs Leader

Digitalisation, hyper-connectivité, transitions démographiques, arrivée sur le marché des nouvelles générations… autant de facteurs qui bouleversent les organisations en profondeur et avec elles, les modes de management.

A l’heure où l’organisation traditionnelle et pyramidale a tendance à s’aplanir, les managers, au même titre que les entreprises, doivent se réinventer et trouver leur style.

Mais qu’est-ce qu’un manager ?

Les littératures sur le manager, son profil (ses profils ?), est riche.  Tenter de définir ce concept en quelques caractères est forcément réducteur, voire caricatural. Nous nous prêterons toutefois à l’exercice.

Traditionnellement, le manager est une personne qui, par sa fonction et sa position hiérarchique au sein d’une entreprise, dirige une équipe. Qu’il agisse au niveau stratégique ou opérationnel, il définit les méthodes et priorités qui permettront d’atteindre les objectifs de l’organisation. Il veille au bon déroulement et à la progression des projets en tenant compte des délais, du budget, des ressources… en bref, il planifie, coordonne, organise et suit.

Et le leader dans tout ça ?

Le leader est souvent défini comme un visionnaire, un guide, capable d’influencer un groupe sans pour autant détenir une position hiérarchique en tant que telle. Centré sur les personnes, il propose, il influence. Il est un élément moteur dans un groupe. Il donne envie et développe un climat de confiance qui lui donne une légitimité. On n’obéit pas à un leader, on le suit.

Il est identifié comme quelqu’un qui porte le changement et qui s’intéresse aux résultats à long terme n’hésitant pas à prendre des risques.

Manager et leader, sont-ils opposés ou complémentaires ?

Si l’on s’en tient aux portraits robots de ces deux personnages, on pourrait penser que tout les opposent. Le manager ne jurerait que par les objectifs alors que le leader, lui, aurait une vision. Ce dernier aimerait le changement alors que son compère manager préfèrerait l’amélioration. Le leader aurait le goût du risque quand le manager contrôlerait ces mêmes risques…

Autant de caractéristiques qui peuvent sembler antinomiques.

Pourtant dans un contexte de plus en plus changeant et incertain, ce seront bel et bien les manager leader qui tireront leur épingle du jeu ! Ainsi ce dernier doit être capable à la fois de donner une vision, de donner du sens, tout en définissant les étapes qui permettront de se rapprocher progressivement de cet idéal. Il devra à la fois faire preuve d’agilité tout en mettant en place des processus et des indicateurs de pilotage.

Tout cela n’est pas forcément inné et passe par le travail d’un certain nombre de « soft skills ». Ainsi un manager n’est pas forcément naturellement un leader et inversement.

Or, le manager d’aujourd’hui doit s’adapter aux nouveaux paradigmes de l’entreprise et prendre une position plus en plus proche du coach que du « simple » leader. On parle désormais du manager coach qui travaille le collectif, encourage, développe un climat de confiance et favorise l’autonomie.

 

Vous souhaitez faire évoluer votre posture de manager ?

Renseignez-vous sur l’Executive MBA d’emlyon business school.

Ce programme de transformation professionnelle et personnelle a pour but d’accompagner les cadres et dirigeants dans le développement de leurs compétences.

Notre objectif ? Vous permettre d’avoir une vision globale de l’entreprise dans un environnement de rupture, d’être en mesure de piloter la performance tout en développant votre capacité à embarquer vos équipes dans chacun de vos projets.

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this